Sylvie Gentil était l’une des grandes traductrices de la littérature chinoise contemporaine. Après sa soudaine disparition, sa famille décide de créer un fonds de dotation afin de prolonger son travail et continuer à faire vivre ce qui était sa passion.

La dotation initiale du Fonds Sylvie Gentil permet de délivrer chaque année à des traducteurs en début de carrière (quel que soit leur âge) des bourses liées à une résidence de 2 à 8 semaines au CITL – Collège international des traducteurs littéraires d’Arles (Bouches-du-Rhône), lieu unique en France, dédié à la traduction et géré par l’association ATLAS (www.atlas-citl.org).